Prendre l'enfant par la main

Les anges ont des visages d’enfants parce que les enfants sont des anges. Cette richesse, il ne faut pas la pervertir mais plutôt la préserver, l’entretenir et l’élever. Demain se prépare aujourd’hui. La volonté et la persévérance dessinent le contour de notre destin. Nous avons tous, tout à y gagner.

Pourquoi ce titre? Plusieurs raisons mais l'idée majeure est qu'il ne faut jamais lacher la main de votre enfant. Quoi qu'il se passe, vous pouvez lui dire que vous n'êtes pas d'accord, que vous n'êtes pas content mais il reste votre fils, elle reste votre fille.

Lorsqu’un parent tient la main de l’enfant, il ne faut pas oublier que lui aussi tient celle de son parent et « l’oblige » à rester debout et à se battre. Récemment lors d’un tremblement de terre en Chine, une femme enceinte de huit mois, qui se trouvait sous les décombres, a miraculeusement survécu. Elle a expliqué avoir trouvé le courage de survivre en pensant à l’enfant qu’elle portait et que, pour lui, il fallait se défendre. Il est vrai qu’elle l’a sauvé. Mais c’est aussi son bébé qui lui a finalement permis de survivre.
Qui tient la main de qui ?

Comprendre votre enfant, c’est comprendre l’enfant que vous étiez. C’est comprendre l’enfant qui est en vous.

Un enfant, c’est un trésor qu’on ignore. Si vous en doutez, demandez à une personne qui n’en a pas ou ne peut pas en avoir.

L'ouvrage comporte 3 parties:

  •     Comprendre l'enfant de manière générale
  •     Particularité des enfants de parents divorcés
  •     L'école