L'amour de soi commence par l'amour des autres, savoir (s')aimer


"L'amour de soi commence par l'amour des autres, savoir (s')aimer"
Nouvelle version

disponible en version audio sur audible
disponible en ligne depuis le 15 décembre 2018
Après le succès du livre  "Couple, clefs pour le reussir" en audio, désormais le livre "L'amour de soi commence par l'amour des autres" sera aussi également disponible en audio.

Estelle Lefébure choisit l'ouvrage "L'amour de soi commence par l'amour des autres" comme son livre de chevet (Femme Actuelle).

 

L'Estime de Soi

Un couple qui s’aime, pourtant un couple qui se déchire. Des parents qui aiment, pourtant des enfants qui souffrent. Des moyens de communication, pourtant pas de communication. Le monde est plein, pourtant le monde est vide. Beaucoup de richesses, pourtant beaucoup de pauvres. Beaucoup de gens, pourtant beaucoup de solitude.

Pourtant un peu d’amour pourrait diluer et atténuer cette douleur et cette souffrance. Pourtant c’est faire une erreur de calcul en optant pour l’égoïsme et l’égocentrisme, parce que s’intéresser à l’autre m’apporte à moi autant qu’il lui apporte.

Dans un monde où les valeurs matérielles ont pris trop de place et une importance non légitime qui peut se révéler dangereuse et incontrôlable, il apparaît nécessaire de revenir à la source, pour ré- anoblir la Pensée et la Réflexion, chercher à vivre de manière plus «spirituelle» avec le désir de partager, parce que «désirer recevoir pour pouvoir donner», là est le sens même de la vie.

Cet ouvrage, au-delà de repenser l’amour et de le re-définir afin qu’il soit porteur de vie et d’harmonie plutôt que de peines et de douleurs, montre que l’amour de l’autre et l’amour de soi c’est la même chose.

Pour aimer les autres, il faut s’aimer. Pour s’aimer, il faut aimer les autres…

 

Cet ouvrage s’articule autour de trois thèmes majeurs :

 

  • Première partie : Que signifie le verbe « aimer » ?

Lorsqu’on dit « aimer le poisson », on le mange. Est-ce cela aimer ? Pourquoi parfois, alors que nous l’aimons, l’autre ne ressent pas notre amour, voire le trouve destructeur ? Comment faire pour que l’amour soit vécu comme constructif, porteur de vie et non l’inverse ? Les parents perçus comme toxiquesainsi que les partenaires toxiques ne sont pas toujours des « mauvaises » personnes. Il leur manquait juste le mode d’emploi. Cet ouvrage propose des déclinaisons possibles de l’amour, comme « comprendre » ou « respecter », sans en établir une liste exhaustive.

  • Deuxième partie: L’amour de l’autre commence par l’amour de soi

Lorsque vous voyez une personne qui se dispute souvent, l’origine du problème n’est pas nécessairement les autres, mais elle-même. Une personne frustrée se sent rejetée et réagit de manière agressive. Elle ne se sent pas aimée et vit cela comme une injustice. On a envie de lui dire: « Aime-toi avant de demander aux autres de t’aimer ». Pour savoir vivre avec les autres, il faut d’abord apprendre à vivre seul.

Pour être bien avec les autres, il faut d'abord l'être avec soi-même. Comment passer de la haine de soi, de la « rupture » avec soi, à l’estime de soi ?

 « Il faut être en paix avec soi-même pour pouvoir l’être avec les autres, accepter ses imperfections et se réconcilier avec l’histoire de sa vie pour exister dans le présent et se projeter dans le futur »

  • Troisième partie : L’amour de soi commence par l’amour de l’autre

Comprendre que faire du bien à l'autre c'est aussi, de manière directe ou indirecte, se faire du bien. Lorsque je donne, je reçois autant et même parfois plus que ce que j’ai donné.

► Consulter l'avant-propos de l'ouvrage dans son intégralité

 

 

Témoignage de lecture